Fort comme la mort de Guy de Maupassant (1889).

Maupassant est semblable à un peintre. Il dessine et peint, si bien, avec les mots, l'intériorité des personnages. Justement, Olivier Bertin est peintre et vit une grande histoire d'amour avec une dame mariée issue de l'aristocratie. Les deux protagonistes assistent aux ravages du temps dans leurs pensées les plus intimes. Un très beau livre. Une belle histoire. Celle d'une époque révolue.

"Il s'était imprégné d'elle comme une éponge se gonfle d'eau."

Bonne lecture !

Claire