Le Grenier d'Elise ou la folle histoire de la découverte des rayons X! de Anne Rougée et Stéphane Baroux.

Mise en scène par Didier Boulle. Avec Anne Rougée et Didier Boulle.

Durée : 50 minutes.

Représentations du 13 octobre au 19 décembre 2015.

Théâtre La Reine Blanche, 2 bis Passage Ruelle, Paris 18e.

Une femme, un homme, dans un grenier parisien à la fin des années 1890. Henriette est domestique et a côtoyé des médecins visionnaires. Maurice est bonimenteur forain et espère obtenir la gloire et la reconnaissance. Le fil conducteur de la pièce est l'histoire de la découverte des rayons X, prétexte pour faire voyager les spectateurs dans le temps et dans l'espace. Souvenirs et scène de ménage se mèlent pour le grand plaisir du spectateur.

Le Grenier d'Elise

Je souligne le jeu des comédiens. La voix est claire : on entend bien et distinctement les paroles des comédiens.

 

D'une manière générale, j'aime le théâtre. J'apprécie le jeu des comédiens; un travail différent de celui des acteurs de cinéma. Le comédien joue sans filet. Il ne peut pas se tromper. Et s'il se trompe dans une réplique, le spectacle continue! Improvisation puis retour au bon déroulement de la pièce. Le spectateur ne se doute de rien, ne sait pas. Il savoure ou s'ennuie. Entre 2005 et 2008, j'ai fait du théâtre à Asnières-sur-Seine, dans l'association La Comédiale de Jean Dupré (parolier, auteur, metteur en scène). Nous jouions des saynètes. En 2008, je répétais une saynète en solo que j'avais écrite. C'était une répétition. Et j'ai joué comme jamais !!! Les spectateurs (composés uniquement des comédiens amateurs et de Paule Boheim, assistante du metteur en scène) avaient des frissons le long du corps et d'autres les larmes aux yeux. Le jour de l'unique représentation, j'ai joué mon personnage et... je me suis trompée dans les paroles!  Je me suis excusée en enchaînant tout de suite. L'erreur! Car le publc ne sait pas forcément que le comédien se trompe. On va au théâtre pas seulement pour l'histoire et les répliques, mais pour le jeu des comédiens, les corps en mouvement sur la scène, les costumes, et que-sais-je encore?

J'avais oublié tout ça! Et hier, en assistant à cette pièce, j'ai senti bouillonnée en moi des désirs, notamment celui de revoir des anciens textes que j'ai écrit, et essayer de les réécrire après tant d'années!

Merci !

Claire Roig